239

Date 3/1/2012 7:10:00 | Sujet : Vie quotidienne

Nouvelle coiffeuse hier qui, gênée, me demande "ON FAIT QUOI ??". Comme d'habitude, je hausse les épaules en répondant "Court. De toute façon, vu ce qu'il reste..." et elle a eu l'air affreusement mal pour moi. J'oublie que je perds mes cheveux tous les autres jours du mois.

Il régnait une ambiance pesante dans ce salon, la patronne reprenant ses salariées pour un mot ou une attitude : j'avais l'impression d'être entré dans la maison des sucreries du conte de fée pour me retrouver dans l'antre de la sorcière, une fois pris au piège. Mais je cherchais un salon de coiffure ouvert un lundi...et je ne pouvais vraiment pas faire le difficile !

---

Hier à table, steak-frites. J'espérais trouver un peu de soutien si je prenais une salade mais à 3 contre un, nada. Talk about peer pressure. Le patron nous a offert le digestif de l'amitié pour la nouvelle année. Paris était à moitié-vide (métro, rues) et un peu comme j'aimerais qu'il soit tout le temps : des transports en commun "normaux", des rues dans lesquelles on peut se garer, peu de gens en fait. Un mois d'Aout en Janvier. Le rêve.

---

J'ai reçu l'appel d'un mec à 2h45 du matin, totalement bourré, qui me reprochait des trucs. Notamment de ne pas souhaiter l'anniversaire d'une amie. J'ai halluciné. Son ivresse n'excuse absolument pas son irresponsabilité. J'ai appelé dans la foulée l'amie (?) qui lui avait filé mon numéro de téléphone et, ivre elle-aussi, elle gloussait tant elle trouvait la scène drôle. Les bras m'en sont tombés. Me suis pas rendormi. Ma nuit était foutue.

Je ne supporte pas cet égoïsme : nous sommes bourrés donc tout le monde est bourré, nous ne dormons pas donc personne ne dort, aucune gêne, aucun problème. Elle ne s'est pas excusée le lendemain. C'est son anniversaire à elle que j'oublie de souhaiter. Il y a peut-être des raisons. En tout cas, je ne lui souhaiterai plus du tout.

J'ai détesté reposer le couvercle sur 17 ans d'amitié de cette façon mais, après tout, c'est la vie. Le cercle amical évolue. J'ai changé. Pas elle. Shit happens.



Cet article provient de William Réjault
http://william.rejault.free.fr

L'adresse de cet article est :
http://william.rejault.free.fr/modules/news/article.php?storyid=536